30 octobre 2020

Acheter Ginkgo Biloba – Le ginseng pour stimuler la mémoire et la concentration

Il est également indiqué pour lutter contre les troubles de la mémoire et améliorer la faculté de concentration. Le ginkgo biloba est une plante qui fait preuve d’une extrême résistance aux aléas du climat, aux maladies ainsi qu’aux activités humaines (guerres, air pollution…). Ses bienfaits sur l’organisme sont assez diversifiés, ce qui explique que la plante est utilisée depuis des milliers d’années dans la médecine traditionnelle chinoise. Le règne végétal se compose de milliers d’espèces différentes parmi lesquelles certaines nous intéressent tout particulièrement.

Pour mieux comprendre l’motion combinée de ces trois plantes pour la mémoire, lisez les explications du fabricant. • Un essai clinique d’envergure a mis en évidence qu’un médicament à base de ginkgo biloba était aussi efficace que le médicament donépézil (Aricept) utilisé contre la maladie d’Alzheimer .

Elles permettent de fluidifier le sang, d’améliorer son oxygénation et de dilater les vaisseaux sanguins pour augmenter leur débit. Ainsi le cerveau est mieux alimenté, ce qui a un effet positif sur les fonctions cognitives – mémoire, focus [four-5]. Le Ginkgo est donc conseillé pour réduire les problèmes d’origine vasculaire, tels que syndrome de Raynaud, varices, hémorroïdes, jambes lourdes, étourdissements et maux de tête d’origine vasculaire. Il permet en outre de limiter les symptômes précoces de la maladie d’Alzheimer et d’en ralentir la development.

Selon le vaste essai contrôlé, randomisé, GuidAge, la supplémentation en extraits de Ginkgo biloba ne confère pas de safety contre la maladie d’Alzheimer à 5 ans. Les Gingolides-Bilobalides jouent également un rôle puissant dans la circulation cérébrale (en inhibant en grande partie les différents processus d’agrégation plaquettaire du sang).

L’alimentation santé que je vous conseille

Il a été enfin montré que l’extrait de Ginkgo biloba bloque la production de l’amyloïde, un peptide toxique qui s’accumule dans le cerveau des patients atteints de la maladie d’Alzheimer. L’extrait de ginkgo biloba ne prévient pas la maladie d’Alzheimer et ne freine sa progression, selon une étude publiée dans la revue britannique The Lancet Neurology (octobre 2012). Environ la moitié des 2854 personnes âgées de plus de 70 ans et qui se plaignaient de troubles de mémoire ont reçu un extrait de ginkgo biloba (au moins 240 milligrammes par jour), alors que l’autre groupe a reçu un placebo. Les individuals ont été soumis régulièrement à une batterie de tests cognitifs, sur une période maximale de cinq ans.

Le ginkgo biloba ne protège pas de la maladie d’Alzheimer

Très ancienne et puissante, elle possède de nombreuses vertus sur la santé. C’est pour cela qu’il faut parfois laisser de coté les études cliniques et faire confiance à la tradition herbaliste. Le brahmi (son nom en médecine ayurvédique) a une longue histoire de régulation des troubles nerveux.

Alzheimer (maladie d’)

Depuis des milliers d’années, le Ginkgo biloba ou « arbre aux mille écus » est utilisé en médecine dans le domaine de la circulation sanguine. Ses feuilles contiennent des antioxydants puissants qui permettraient de traiter les problèmes de mémoire et la dégénérescence cognitive, notamment chez les malades d’Alzheimer. Ces multiples propriétés expliquent pourquoi le Ginkgo biloba est considéré comme un extrait naturel protégeant les neurones et augmentant les fonctions cognitives des personnes âgées (atteintes ou non de démence) souffrant de troubles de mémoire.

Nom de la plante

Concernant les maladies neurodégénératives, mieux vaut s’adresser à un spécialiste. L’Organisation Mondiale de la Santé a reconnu l’efficacité de l’extrait de ginkgo biloba pour soigner les symptômes de démence d’origine vasculaire ou dégénérative (pertes de mémoire, troubles de l’consideration, dépression). À l’automne le ginkgo biloba se couvre de feuilles doréesUn ginkgo biloba planté dans un jardin botanique japonais atteint par exemple l’âge de 1250 ans.

⏳En ce qui concerne l’extrait standardisé de ginkgo, il est recommandé d’en consommer ponctuellement, une à deux semaines, pour les problèmes circulatoires ou de mémoire (lorsqu’on passe un examen par exemple). Pour les troubles liés à l’âge, l’efficacité du ginkgo biloba a été démontrée lors de cures de trois mois minimal.

Il est surtout réputé dans le traitement de la démence, de la maladie d’Alzheimer et de la fatigue. Au last, les auteurs concluent à l’inefficacité des extraits de ginkgo en prévention de la maladie d’Alzheimer à 5 ans chez les personnes âgées qui se plaignent de perte de mémoire. En théorie, ce sont les effets antioxydants du ginkgo biloba et ses capacités à inhiber l’activation de la capsase-3 et l’agrégation des peptides bêta-amyloïdes qui lui confèreraient un effet protecteur dans la maladie d’Alzheimer.

alzheimer ginkgo biloba

Et le premier spécimen implanté en France en 1778, au Jardin des Plantes de Montpellier, est toujours vivant ! Le mot « ginkgo » vient du chinois Yin Kuo, qui signifie « abricot d’argent ». « Biloba » vient de la forme de ses feuilles, qui sont coupées en deux lobes. Le ginkgo est riche en composés phénoliques, flavonoïdes, terpénoïdes et autres produits chimiques organiques dont la liste complète des bienfaits pour la santé est dérivée. Le ginkgo est utilisé comme remède de santé naturelle pour traiter de nombreuses affections.